Nous parlons beaucoup de la crainte d’une panne mondial d’Internet. Et si c’était l’humain qui finissait par être en panne ?

Lire l’article complet sur : www.hbrfrance.fr